Newsletter

septembre 2020
  • fleetizen
  • No Comments

EDITO

Bonjour,

On attendait septembre pour voir des signes de reprise… et c’est manqué. Le petit rebond du tourisme pendant l’été n’était finalement qu’un feu de paille. Les entreprises attendent toujours plus de visibilité et ont commencé à réorganiser leurs services pour réduire les risques sanitaires de leurs salariés.

De l’avis général, et en prenant en compte les avancées de la recherche pour trouver des vaccins et traitements, nous devrons attendre au moins fin 2021 pour retrouver une activité comparable à celle de 2019.

Les mois qui viennent peuvent donc être utiles à transformer votre entreprise : gagner en productivité en réalisant des économies substantielles, tirer la qualité de service vers le haut et interconnecter votre plateforme à des partenaires stratégiques.

A l’heure où tous les acteurs publics parlent de Maas (“Mobility as a service”), la capacité technique des centrales de taxi à créer des ponts vers d’autres acteurs de la mobilité, du domaine public ou privé, sera clé dans leur capacité à rebondir.

L’avenir se prépare aujourd’hui.

L’équipe Fleetizen

PS : on continue d’aborder le sujet Maas dans la rubrique “Meilleures pratiques”.

ACTUALITÉS

SERGE METZ ET FLEETIZEN SOUTIENNENT ACTION TAXI EN FRANCE 

Vous pouvez lire l’interview de Serge Metz, ex-PDG de G7 et PDG de Fleetizen, sur le sujet

Fleetizen mène une étude de marché en France pour développer les services de Taxi.
Pour le compte d’un acteur historique du secteur qui souhaite se donner un nouvel élan.

Vous souhaitez une démo ? Contactez-nous sur notre site web dans la rubrique “Contact” ou par email.

LA FONCTIONNALITÉ DU MOIS

GESTION SPÉCIFIQUES DES INCIDENCES

Décidez quels types d’incidents seront traités par le centre d’appel vs. traités automatiquement

La satisfaction clients/chauffeurs et la rentabilité de vos opérations reposent sur un équilibre entre Qualité et Productivité. En décidant des évènements de course vous souhaitez traiter manuellement et ceux que la plateforme pourra traiter automatiquement, vous trouverez l’optimum local pour vos conditions spécifiques d’activité.

BEST PRACTICE

S’INTEGRER AU MAAS

“Mobility as a service” : la tendance du secteur selon laquelle la mobilité doit être plus intégrée car le client final veut avant tout se déplacer de son point de départ à sa destination, même s’il doit pour cela utiliser plusieurs moyens de transport différents.

Le Maas se développe dans la sphère publique (Etat, régions, collectivités locales) comme au sein du secteur privé, autour de certains acteurs majeurs de la mobilité.

En se fédérant et en s’appuyant sur des solutions techniques et digitales modernes, les taxis auront tous les atouts pour devenir un acteur central du Maas : professionnalisme, excellent maillage du territoire, tarification encadrée, voies réservées.

Alors qu’attendons-nous ?

Fleetizen est à votre disposition pour aborder ces sujets et vous aider à évaluer des opportunités locales (analyse de l’opportunité, analyse de risques, besoin technique, etc.).

REVUE DE PRESSE MOBILITÉ

-Face à la pression judiciaire, Uber a fini par salarier les livreurs d’Uber Eats à Genève. Un test au cas où la loi le leur imposerait dans d’autres villes ? En parallèle, ils commencent à lancer leur propre service de motos.

-Air France n’a atteint que 35% à 40% de son trafic normal en juillet-août, contre 50% pour Transavia. Le mois de septembre est décevant, traduisant l’attentisme des entreprises.

Bonne nouvelle : les “coronapistes” sont pérennisées à Paris et avec elles, l’avantage compétitif pour les taxis. Les clients comprendront bientôt qu’un taxi est significativement plus rapide qu’un VTC. Doit-on encourager cette tendance au niveau national ? votre avis nous intéresse !

Un petit aperçu de la plateforme
Auteur : fleetizen